Le divorce et le regroupement de crédits.

Depuis le 1er janvier 2017, la procédure de divorce par consentement mutuel a été allégée. Aujourd’hui, les divorces n’ont plus a être homologués chez un juge mais simplement enregistrés chez un notaire.
Ainsi chaque époux dispose d’un avocat qui protège le droit commun, et ensemble ils déposent la convention de divorce chez le notaire afin d’accélérer la procédure.

Il faut savoir qu’en France, chaque jours sont prononcés 334 divorces, dont 55% par consentement mutuel.
(Source INSEE/FranceInfo).

En quoi cela concerne le regroupement de crédits?

Simplement car au delà des conséquences personnelles souvent lourdes, le divorce a un impact financier important. Il se traduit par une perte de revenus, des dépenses supplémentaires, des pensions alimentaires à régler…En moyenne, le niveau de vie des femmes baisse de 14,5% suite au divorce.
De plus, le conjoint qui bénéficie de la pleine propriété du domicile doit verser à son ex-conjoint une soulte pour lui racheter sa part. Par ailleurs, une prestation compensatoire peut être exigée pour compenser l’écart de niveau de vie entre les époux suite au divorce.
Et si certains crédits avaient été fait aux deux noms, et donc supportés par deux salaires, ils doivent souvent être repris par une seule personne.

L’analyse du nouveau budget et un regroupement de crédits peut permettre d’adapter la mensualité à votre budget et d’augmenter votre capacité d’emprunt pour ce nouveau besoin.

Contactez-nous afin que l’on étudie votre projet.

By | 2017-12-06T14:23:47+00:00 jeudi, 7 décembre,2017 |Crédit|0 Comments

Laisser ici votre commentaire