Mobilité et crédits

Depuis le début du mois, et dans le cadre de la loi Macron, changer de banque et ouvrir un compte dans un nouvel établissement est plus facile et plus rapide.

Mais qu’en est-il de ses crédits?

Avoir un crédit dans un établissement n’empêche pas d’avoir son compte de fonctionnement dans une autre banque. Les clauses stipulant l’obligation d’avoir ses revenus domiciliés dans l’établissement bancaire ont été considérées comme abusives et n’ont donc pas lieu d’être.

Cependant les échéances du prêt sont encore souvent prélevés sur le compte de la banque prêteuse, vous obligeant à programmer un virement mensuel du nouveau vers l’ancien compte. Dans le cas de crédit auprès d’organismes externes (comme dans le cas d’un regroupement de crédit), le changement de banque oblige simplement la nouvelle banque à avertir cet organisme du nouveau RIB à prendre en compte.

Mais dans certains cas,il est plus judicieux de racheter son prêt immobilier par la nouvelle banque (ou de choisir sa nouvelle banque en fonction d’une offre de prêt). Pour que cela soit le cas, il est conseillé que la différence de taux entre votre prêt actuel et le nouveau soit d’au moins 1 point, que le montant restant à rembourser soit de plus de 60 000€ et que la durée restante supérieur à 10 ans (mais chaque cas peut s’étudier gratuitement).

Le niveau actuel des taux, très bas, fait qu’il est toujours intéressant d’étudier l’intérêt à un rachat de crédit. N’hésitez pas à faire appel à un courtier pour cette étude gratuite.

By | 2017-07-09T17:26:36+00:00 lundi, 19 juin,2017 |Crédit|0 Comments

Laisser ici votre commentaire